• Part I

    http://www.ccli.com/upload/persons/150x150%20martinsmith.jpg

    Delirious Part I
    Interview de Martin Smith sur l'Avenir de la louange moderne 
     
     

    A quelques semaines de la sortie française de l'album Live « Delirious ? & Hillsongs - Unified Praise» (deux des formations musicales chrétiennes les plus talentueuses de ces dernières années), je vous propose une interview de Martin Smith (Leader et chanteur du groupe Delirious ?) parue dans le magazine Live en 2001. Martin était interrogé sur L'avenir de la louange moderne. A l'occasion de la sortie de « Delirious & Hillsongs - Unified Praise» il me semblait intéressant de partager avec vous le point de vue d'un des acteurs de cet album.

     Une journaliste m'a dit un jour qu'elle croyait que Delirious ? détenait la clé de la louange moderne…Il y a deux choses dont je suis sûr. Premièrement, Dieu est digne d'être loué depuis l'aube de la création jusque dans l'éternité. Deuxièmement, Delirious ? ne fait rien d'autre que poursuivre la tâche que Kendrick, Wesley et Haendel ont commencée.
     
    Quand j'entends ce genre d'affirmation, cela me remplit de la crainte de Dieu, car souvenons-nous que nous ne parlons pas de n'importe quel dieu de l'antiquité ou comme le dieu du rock'n'roll- nous parlons de Dieu avec un D majuscule !
     

    Quand les gens pensent qu'Eric Clapton joue comme un dieu, ce qu'ils veulent dire probablement, c'est qu'ils ressentent la présence d'un D majuscule quand il joue. Et c'est ainsi que je comprends le paradoxe et le mystère divin- que Dieu utilise des gens ordinaires, pleins de contradictions, de péchés dissimulés, avec peu de confiance en eux et pas toujours très présentables et pourtant Dieu leur confie les clés de la Gloire. La grâce de jouer une musique qui plaît à Dieu, la grâce qui fait de Dieu notre plus grand fan, celui qui nous encourage en disant :

    « Allez-y, je suis digne d'être loué, je désire changer les vies, chantez avec tout ce que vous avez et marchez avec droiture et révérence devant moi ».
     
    Et cela n'est pas réservé à une élite, mais nous devons tous, vous et moi, nous humilier, laisser Dieu jouer sur les cordes de nos cœurs et réaliser la beauté de notre créateur.
     
    Alors, l'avenir de la louange moderne ? Nous avons adoré Dieu et nous continuerons à le faire, mais la manière changera car Dieu est un dieu de changement et il aime la créativité. Soyons honnêtes, nous faisons tous attention à l'emballage d'un produit quand nous l'achetons. De même, Dieu prend plaisir à la manière dont nous nous présentons, ainsi que notre art. Quand Salomon a construit le temple, il a dressé avec précision les détails de la décoration. Bien sûr la priorité de Dieu était le temple, mail Il a pris un immense plaisir en sa décoration ! Oui, Dieu transforme nos cœurs, mais prenons aussi soin d'accorder nos guitares correctement. Admettons-le : personne n'appelerait un plombier pour réparer sa voiture, alors encourageons les gens là où ils sont doués.
     
    Ce qui me plait le plus c'est la LIBERTE. C'est la vérité qui nous rend libres et nous devons continuer à chanter Jésus comme le seul et unique Sauveur du monde. Même si l'église a perdu son influence dans de nombreux domaines (les médias, la communication…) n'oublions pas que tout ce que nous aimons et croyons de Jésus est vrai. Alors arrêtons de chanter sur « l'effet » que cela nous procure de connaître son amour. Crions la VERITE sur les toits et la vérité c'est que le plus grand homme qui a marché sur cette planète est toujours vivant aujourd'hui. Nous devons craindre Dieu, le Père, car Sa miséricorde a triomphé du jugement. La maladie la plus répandue dans nos églises et à l'extérieur c'est l'incertitude. Nous sommes tellement influencés par cette culture de mélange de religions, que parfois nous ne sommes pas sûrs de qui nous parlons quand nous chantons « Notre Dieu règne encore », ni si nous le croyons vraiment.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :